Via    francetvinfo

#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Principal écueil rencontré lorsqu’on plante des arbres pour compenser des émissions de CO2 : le temporalité.

Hervé Le Bouler, responsable du réseau forêts à l’association France Nature Environnement soutient ce type de plantations mais comme « une espèce de compensation civilisationnelle, éthique, morale.« 

Il est en revanche plus sceptique sur l’utilité de ce système dans la lutte contre le dérèglement climatique : « s’ils pensent qu’ils vont bloquer le changement climatique ou le réduire en faisant une plantation, ça a un sens à peu près nul. Si on prend un voyage en avion, un Conakry-Paris par exemple, je crois qu’il faut planter une dizaine d’arbres. Mais si on les plante, le carbone qui aura été rejeté ne sera fixé que dans 15 à 20 ans. Pendant ce temps là, il reste dans l’atmosphère et il réchauffe.« 

Franceinfo est partenaire de la consultation « Agissons ensemble pour l’environnement » avec Make.org. Si vous souhaitez y participer, vous pouvez proposer vos idées et voter sur celle des autres participants dans le module ci-dessous.

Envoi
User Review
0 (0 votes)

Laissez un commentaire