Via    francetvinfo

« Pas une goutte de plus ! » Plusieurs associations ont appelé à manifester, mardi 12 novembre place de la Bourse à Paris, pour rendre hommage à Paulo Paulino. Sur l’affiche du rassemblement, un visage : celui de ce défenseur de la forêt amazonienne de 26 ans, tué le 1er novembre dernier dans une embuscade tendue par des trafiquants de bois dans le nord-est du Brésil.

Il faisait partie d’un groupe baptisé les « Gardiens de la forêt » formé par les Guajajara, une tribu d’environ 14 000 personnes établie dans l’Etat du Maranhao. Depuis plusieurs années, Paulo Paulino défendait à leurs côtés les territoires indigènes menacés par l’exploitation illégale du bois et l’extension des surfaces agricoles. 

L’embuscade qui lui a été tendue s’est produite sur le territoire indigène d’Arariboia en Amazonie, ont précisé les autorités. Selon l’ONG Survival International, Paulo Paulino, connu également sous le nom de Kwahu Tenetehar, a été touché au cou par un coup de feu et est mort dans la forêt, tandis que son compagnon Laercio, atteint dans le dos par une balle, est parvenu à s’enfuir. Le ministre de la Justice brésilien, Sergio Moro, a affirmé que la police enquêtait sur cet assassinat.

Envoi
User Review
0 (0 votes)

Laissez un commentaire