Via    francetvinfo

« J’espère vraiment que tous ceux qui croient en une société ouverte et libre, en les droits de l’homme, vont se lever et parler quand ils sont face à un discours haineux. »

Voici les propos de Mina Dinnert, la créatrice du groupe Facebook #jagärhär, #jesuislà en français. Au sein du groupe, les membres utilisent ce hashtag pour répondre aux commentaires haineux et lutter contre la désinformation. Initialement créé en Suède en 2016, le groupe a rencontré un véritable succès et existe désormais dans 14 pays. « C’était avant la campagne du Brexit, avant Cambridge Analytica et à ce moment-là, je ne savais pas à quel point la propagation de fausses informations et la haine étaient organisées », explique Mina Dennert.

Mina Dinnert a été récompensée pour son initiative en Suède mais elle subit aussi des menaces. « Un an après avoir commencé en Suède, on avait besoin d’une protection policière devant notre maison“, raconte Mina Dinnert. Sur les réseaux sociaux, les propos agressifs ou haineux représentent 14,3 % du total des commentaires.

En France, le 9 juillet 2019, l’Assemblée nationale a adopté une proposition de loi contre la haine sur Internet. Elle doit obliger les réseaux sociaux à supprimer les contenus haineux dans les 24 heures après leur signalement.

Envoi
User Review
0 (0 votes)

Laissez un commentaire