Via    francetvinfo

Le chien guide d’aveugle

Le chien guide d’aveugle a à peu près un an lorsqu’il rentre à l’association puis il travaille pendant huit mois de temps effectif. « Il travaille à raison d’environ deux heures par jour de sorties à l’extérieur« , explique Jérome Demangeot, responsable technique. Le chien est, dans un premier temps, attaché avec une laisse classique puis il porte un harnais rigide qui permet de bien sentir les mouvements du chien. Aussi, lors de ses sorties, le chien apprend à marcher droit sur un trottoir, à s’arrêter à chaque bordure de trottoir et à éviter des obstacles. Outre cela, le chien doit également faire un travail de recherche : recherche d’un escalier, d’une porte ou encore d’un siège. Très disciplinés, les chiens ne relâchent leur attention qu’une fois le harnais ôté.

Le chien de sauvetage

Les chiens de sauvetage ont une capacité hors norme de repérer leurs victimes. Pour atteindre cette efficacité, environ deux ans d’entraînement sont nécessaires. Le chien est conditionné pour jouer donc lorsqu’il cherche une victime, c’est comme s’il cherchait un « jouet« . Problème : il joue avec la victime. Ainsi, le conditionnement du travail porte là-dessus.

Le chien policier

Les chiens policiers suivent, en compagnie de leur maître, un stage d’une durée de trois mois, avant de pouvoir intégrer une équipe cynotechnique. « Pour nous actuellement, dans le cadre de la formation, ça va être énormément de caresses, ça va être l’intonation, le chien est super sensible à l’intonation« , explique Coralie, maître-chien en formation.

Envoi
User Review
0 (0 votes)

Laissez un commentaire