Via    francetvinfo

La facture des pertes de la SNCF devrait se chiffrer en milliards d’euros. L’aide de l’Etat arrive à point nommé. « C’est une aide bienvenue pour la SNCF car le groupe a accumulé pas moins de cinq milliards d’euros de dettes depuis le mois de décembre. Un milliard lié aux grèves et quatre milliards d’euros liés à la crise du coronavirus. On ne sait pas si l’Etat va prendre à sa charge l’ensemble de ces sommes, mais ce qui est sûr, c’est que cette aide devrait s’inscrire dans un plan plus large pour la SNCF« , détaille Viktor Frédéric en direct depuis le ministère des Transports.

Des contreparties

« Le ministre des Transports veut miser sur le rail avec la relance des trains de nuit, le maintien des petites lignes ou encore le développement du FRET, mais il le rappelle, cela ne se fera pas sans contrepartie. Il demande à la SNCF une meilleure performance environnementale et économique« , ajoute Viktor Frédéric. Les syndicats sont favorables à ces initiatives mais redoutent déjà des conséquences sur l’emploi.

Le JT

Les autres sujets du JT

Envoi
User Review
0 (0 votes)

Laissez un commentaire