Via    ladepeche

Robe rose, ménage à trois et fumigènes, la minute de teaser du nouveau clip d’Amandine Bourgeois laisse pantois. Il y a une semaine, la chanteuse tournefeuillaise a partagé sur Youtube des bribes de son single «Tell me who you are» issu de l’album «Omnia», sorti fin 2018. 11 ans après le sacre de la Nouvelle Star, l’artiste fait toujours parler d’elle. Pour mettre en images sa musique, l’interprète de «l’Enfer et moi» a fait appel à un Toulousain, comme elle. «Michael a flashé sur mon dernier album, quand il m’a appelée pour me dire qu’il était Toulousain, j’ai eu envie de faire travailler la famille», plaisante Amandine Bourgeois. «On avait déjà échangé sur les réseaux sociaux en août 2018, relate le réalisateur Michael Marciano dit «Mike», mais on ne s’est rencontrés qu’en avril 2019, quand elle est venue à Marseille pour un concert d’hommage à Charles Aznavour.» À 37 ans, Michael Marciano est un réalisateur ambitieux. Durant ses études en gestion logistique, le jeune homme découvre une passion, celle d’être derrière la caméra. «Ça m’est venu en voyageant, à chaque fois que je partais, je faisais des films immortalisant mon parcours», se remémore-t-il. Encouragé par son ancienne directrice, Michael se construit petit à petit. «J’ai commencé à produire des films pour des mariages, puis j’ai eu des contacts avec le monde de la musique, et des rappeurs.». Il y a 7 ans, appelé par les opportunités, l’originaire de Sicile quitte la Ville rose. Du vent d’autan au mistral, le Toulousain, se retrouve Marseillais.

Un challenge de taille

Travailler avec Amandine Bourgeois était un challenge important : «Je la suis depuis la Nouvelle Star, c’est la première personne connue pour laquelle je travaille.» Mais, pour ce teaser, la pression n’était pas seulement sur Mike. Amandine Bourgeois a, pour la première fois de sa carrière, organisé un tournage sans label. Aucun regret. «J’ai quitté Warner, donc on s’est débrouillés avec des fans, raconte la chanteuse, et ça s’est très bien passé.» Le clip a été tourné en région parisienne, non loin de Versailles. Mike souligne le sérieux d’une femme pointilleuse : «J’ai tout de suite senti le côté pro, j’ai dû faire un story-board pour lui présenter ce que je comptais tourner, et nous sommes venus faire des prises de vues la veille du tournage.» Le réalisateur s’est chargé d’écrire le scénario du clip et d’en penser les plans. Néanmoins, il n’a pas bossé seul. «On monte à deux, Amandine est quelqu’un qui décide, qui donne son avis sur ce qu’elle juge pertinent ou pas à faire apparaître», apprécie le réalisateur. Ce dernier espère désormais prendre une nouvelle dimension : «Pourquoi pas réaliser des clips à petit budget, on verra ce qui découle de mon travail.»

Le teaser, d’environ une minute, a déjà été mis en ligne sur Youtube dans la foulée du tournage. «Pour l’instant, on n’a pas prévu de sortie de clip, l’idée était surtout de promouvoir la chanson», précise Amandine Bourgeois. La chanteuse prépare déjà un autre titre pour 2020.

Envoi
User Review
0 (0 votes)

Laissez un commentaire