Via    francetvinfo

Montpellier, joue-la comme Castres

Ils avaient décroché leur qualification au bout du suspense après une fin de saison folle. En 2018, les Castrais, invités surprises des phases finales, avaient même fini par s’adjuger le bouclier de Brennus. Cette saison se sont les Montpelliérains largués en février qui ont réalisé une dernière ligne droite exceptionnelle (8 victoires sur les 9  derniers matches).

Après 17 journées hors du Top 6, les coéquipiers de Benoît Paillaugue se sont qualifiés pour les barrages au détriment des Castrais en s’imposant sur le fil (27-28) pour la cinquième fois consécutive au Stade Michelin. Trois minutes auparavant ils étaient pourtant éliminés à la faveur du CO alors que Tuicuvu concluait le long de la ligne de touche un sprint fracassant. Essai invalidé pour un avant dans un ruck.

Le MHR se déplacera sur la pelouse du LOU.

La Rochelle, cette fois c’est la bonne

L’histoire aurait pu se répéter au grand dam des Rochelais, il n’en fut rien. Comme la saison dernière, les Rochelais abordaient cette dernière journée de la saison sans avoir leur destin entre leurs mains.

A Marcel-Deflandre, face à l’UBB qui ne jouait plus rien, les joueurs de Jono Gibbes ont retrouvé tout leur allant. En s’appuyant sur une conquête exemplaire, les Rochelais ont fait parler les cannes de leurs bouillants trois-quarts. Résultats ? Douze essais marqués pour seulement deux encaissés et un lourd (81-12). 

Les jaune et noir retrouveront eux les Racingmen, obligés de délocaliser leur match à domicile à Colombes. L’Arena réservée pour les répétitions de la série de concerts de Mylène Farmer.

Envoi
User Review
0 (0 votes)

Laissez un commentaire