Via    francetvinfo

Aller travailler même quand on est malade est une mauvaise habitude qui se développe en France. Les salariés sont de plus en plus nombreux à ne pas oser s’arrêter pour prendre le temps de se soigner. « On a toujours peur qu’on nous prenne pour des gens qui ne veulent pas travailler », confesse une employée. Selon une étude d’une mutuelle, 65% des salariés interrogés affirment avoir travaillé en étant malade au cours des douze derniers mois. Des salariés qui ne respectent pas non plus les prescriptions médicales. Même avec un arrêt maladie donné par un médecin, 28% d’entre eux ne s’arrêtent pas ou retournent au travail avant sa fin.

Pour l’entreprise, ce présentéisme n’est pas forcément une bonne chose. « La conséquence principale c’est le fait de tirer sur la corde, et finalement de se voir prescrire un arrêt plus long plus tard », explique Marc Fargeas, responsable des études stratégiques de Malakoff Médéric Humanis. Les raisons invoquées pour venir malades au travail ? Par conscience professionnelle ou pour des considérations financières.

Le JT

Les autres sujets du JT

Envoi
User Review
0 (0 votes)

Laissez un commentaire