Via    Le Monde

Albert Einstein disait : « L’imagination est plus importante que la connaissance. Car la connaissance est limitée, tandis que l’imagination englobe le monde entier, stimule le progrès, suscite l’évolution. » L’observation méticuleuse du monde et la rigueur du raisonnement suffisent-elles à faire avancer la science ? Quelle place tiennent l’intuition, l’invention, la créativité, en somme l’imagination, dans le processus de découverte ?

Jean-Claude Ameisen, directeur du Centre d’études du vivant de l’université Paris-Diderot, Marie-Paule Cani, informaticienne, agrégée de mathématiques et professeure à l’école polytechnique, et David Elbaz, astrophysicien et directeur du laboratoire « cosmologie et évolution des galaxies » au Commissariat à l’énergie atomique et aux énergies alternatives (CEA), en ont débattu le 5 octobre au Théâtre des Bouffes du Nord. Une rencontre animée par Nathaniel Herzberg, journaliste au Monde.

Retrouvez Le Monde Festival en vidéo

Contribuer

Envoi
User Review
0 (0 votes)

Laissez un commentaire