Via    francetvinfo

La ville de Nuoro, en Sardaigne (Italie), s’apprête à fêter la Saint-François. Une célébration religieuse qui est l’occasion de manger les pâtes les plus rares au monde. Raffaela Marongiu fait partie des dix personnes à connaître le secret des Su filindeu. Farine de semoule, sel, eau… Difficile de faire plus simple. Tout l’art est d’étirer la pâte en filaments minces comme une aiguille. Ils sont ensuite déposés sur un cadre circulaire en couches successives jusqu’à obtenir une sorte de dentelle de 1 mètre de diamètre. Les Su filindeu doivent alors reposer pendant 24 heures à l’air libre. Le lendemain, Rafaela casse le disque obtenu en petits bouts.

De grands entrepreneurs italiens sont venus chez elle. Ils voulaient industrialiser le processus, mais ont renoncé. Ce savoir-faire a été classé patrimoine de l’humanité par l’Unesco. Pour la Saint-François, les pâtes sont cuites dans un bouillon avec de la viande de mouton et du fromage de chèvre. La fête dure une semaine environ et a lieu deux fois par an.

Le JT

Les autres sujets du JT

Envoi
User Review
0 (0 votes)

Laissez un commentaire