Via    BBC

Le président de la RDC, Félix Tshisekedi.

Copyright de l’image
Getty Images

Image caption

Le président de la RDC, Félix Tshisekedi.

Il y a plus de 100 jours, Félix Tshisekedi arrivait à la tête de la RDC au terme de la première alternance pacifique depuis l’indépendance. Une élection qui a suscité beaucoup d’espoirs malgré des contestations. Mais quel bilan tirent les Congolais des premières mesures du président ?

A peine arrivé à la présidence de la RDC, Félix Tshisekedi a dû faire face aux mouvements de grève des fonctionnaires. Parmi ses mesures les plus emblématiques depuis le début de sa présidence, le nouveau leader congolais a gracié tous les prisonniers politiques du pays, environ 700 détenus. Il a également suspendu un temps « l’installation » des sénateurs en raison d’accusations de corruption, promettant des poursuites contre les élus indélicats.

Les avis des Kinois sont partagés.

Lire aussi :

Félix Tshisekedi confronté à la grogne sociale

Félix Tshisekedi gracie 700 prisonniers politiques

« Avec ces trois mois, moi je n’ai rien trouvé de plus dans la situation sociale des habitants. À Kinshasa, certains quartiers n’ont toujours pas de courant, il y a ceux qui n’ont rien à manger parce qu’ils ne sont pas payés. Donc il y a plein de trucs qui ne sont pas encore mis au point », observe un habitant.

« C’est vraiment un bilan mitigé dans le sens que Tshisekedi a promis beaucoup de choses à la fois. Je pense que c’est un défi qu’il s’est lancé lui-même et du coup il a du mal à accomplir toutes ses promesses. On a vu des routes à Bandal, par exemple, pour lesquelles rien n’a été fait. Il y a eu la libération des prisonniers, mais on se demande aussi comment Ne Mwanda Nsemi – chef d’un groupe sécessionniste politico-religieux NDLR- revient et pourtant il était fugitif ! Donc sur le plan judiciaire, il a échoué parce qu’il est encore coincé par les anciens acteurs politiques de Kabila », déplore un deuxième habitant.

Mais d’autres sont toujours sous le charme du premier chef d’État arrivé pacifiquement au pouvoir depuis l’indépendance.

Lire aussi :

Tshisekedi et Kabila vont former un gouvernement de coalition

Félix Tshisekedi officiellement président de la RDC

« Je dirais que ça s’annonce bien parce que parmi ses promesses, il y a déjà des accomplissements et puis il sanctionne déjà les corrompus donc ça promet », commente une Kinoise.

« Le bilan est parfaitement positif. Il n’y a rien à contredire dans ces 100 jours (…). On a vu des routes réhabilitées, construites. Il y a eu la grâce présidentielle des prisonniers politiques, l’augmentation des salaires des fonctionnaires », s’enthousiasme un autre habitant de la capitale.

En attendant, le pays n’a toujours pas de premier ministre. Les tractations s’enlisent entre la coalition du président Félix Tshisekedi et le Front commun pour le Congo, la coalition pro Kabila, largement majoritaire au parlement et d’où devrait être issu le nouveau chef du gouvernement.

Envoi
User Review
0 (0 votes)

Laissez un commentaire