Via    francetvinfo

Emmanuel Macron doit se rendre mercredi dans le Loir-et-Cher pour promouvoir les « Quartiers d’été ». Une opération destinée aux habitants des quartiers prioritaires qui ne peuvent pas partir en vacances.

« La nouvelle évolution du sport, c’est ce travail d’insertion professionnelle. C’est une des nouvelles finalités du sport et des clubs », explique sur franceinfo Jean-Philippe Acensi, le fondateur de l’Agence pour l’éducation par le sport, alors qu’Emmanuel Macron se rend dans l’après-midi du mercredi 22 juillet au château de Chambord (Loir-et-Cher) pour promouvoir l’opération « Quartiers d’été », pour les habitants des quartiers prioritaires qui ne peuvent pas partir en vacances.

Il salue « ce dispositif qui existe depuis un certain nombre d’années de manière un peu différente ». Le premier objectif, c’est de « retisser du lien », explique Jean-Philippe Acensi. « Il va aussi falloir se préparer à être innovant sur l’insertion professionnelle. Ce sera la deuxième étape qui ne sera pas une mince affaire« , souligne le président de l’Agence pour l’éducation par le sport, alors qu’il faut aider « un million de jeunes sans diplôme » à trouver un travail.

Les moyens sont très importants et les finalités sont assez nouvelles et intéressantes.Jean-Philippe Acensi, Agence pour l’éducation par le sportà franceinfo

Le sport, « espace de fraternité unique en France », va représenter « entre 60 et 80% » du dispositif « Quartiers d’été » selon Jean-Philippe Acensi, qui salue « le travail monumental » des éducateurs par le sport, « des gens exceptionnels, peu reconnus », « les nouveaux hussards de la République » qui « devront faire évoluer leur métier en lien avec le monde professionnel, avec les entreprises ».

Envoi
User Review
0 (0 votes)

Laissez un commentaire