Via    francetvinfo

L'écrivain Franck Bouysse, auteur du roman
L’écrivain Franck Bouysse, auteur du roman « Né d’aucune femme ». (Pierre DEMARTY / LA MANUFACTURE DE LIVRES)

Né d’aucune Femme, c’est le récit tragique d’une femme qui, malgré les horreurs subies dans sa vie, va garder la tête haute.

Ce roman noir rural raconte l’histoire de Rose, vendue par son père à l’âge de 14 ans à un riche propriétaire, dans une France rurale, on l’imagine du début du XXe siècle. Aucune indication précise n’est donnée sur le contexte ou l’époque de l’intrigue.

On découvre l’histoire de Rose, en lisant son journal récupéré par un prêtre à sa mort dans un asile pour vieux. Gabriel, ce jeune prêtre qui a découvert les carnets de Rose, va consacrer sa vie à retracer la vie de cette femme. Viols, meurtres, enlèvement d’enfant… Et pourtant dans cette vie d’horreur et de violence, Rose trouve le moyen de résister grâce à ce journal.

« J’avais lu cinq lignes comme ça, de fait divers d’un paysan au XIXe siècle, qui avait vendu une de ses quatre filles pour subvenir aux besoins de sa famille. Je croyais avoir oublié et ça surgit au moment où j’écris, au moment où je me retrouve dans cet endroit-là qui m’a vu grandir », raconte l’auteur.

Moi j’ai un rapport charnel à l’écriture. Quand je suis en train d’écrire, je suis à l’intérieur de ce que j’écris avec les odeurs, les couleurs.

Franck Bouysse

à franceinfo

Ce fait divers lui donne l’origine de son récit avec une phrase qui tourne dans sa tête : « Je pars avec une phrase : ‘Mon nom c’est Rose, Rose c’est comme ça que je m’appelle.’ Une étincelle, comme ça, a produit cette phrase et j’ai déroulé l’histoire. Je ne savais absolument pas où elle voulait m’entraîner cette Rose. Je ne connaissais pas Gabriel qui allait recevoir les cahiers. Je ne connaissais pas Edmond… Je ne connaissais personne. »

Le roman est écrit avec beaucoup d’intensité. L’écriture de Franck Bouysse est un atout incroyable pour son récit. Franck Bouysse qui vit, travaille et raconte des histoires qui se déroulent pour la plupart dans le Limousin et ici la Corrèze de son enfance. Un écrivain qui estime être dominé par son histoire : « Je ne suis pas le personnage, c’est lui qui est moi. Il y a quelque chose, c’est Malraux qui disait ça, il faut accepter d’être possédé. Quand on écrit, c’est vraiment ça. Je suis imprégné de toute l’histoire. »

Né d’aucune femme est un roman polyphonique où chaque personnage nous livre sa façon de voir les choses. On est souvent terrifié par ce qu’on lit et en même temps impressionné par la capacité de résistance de Rose face à tant d’horreurs.

« Après coup, en fait, je m’aperçois qu’évidemment, il y a un message, il y a une révolte. Cela devient quelque chose de très actuel, contemporain. C’est une femme debout et c’est vraiment un hymne à la force de cette femme-là et peut-être des femmes en général », conclut Franck Bouysse.

Né d’aucune femme a déjà obtenu plusieurs prix : Prix des libraires et Grand prix des lectrices du magazine Elle.

Envoi
User Review
0 (0 votes)

Laissez un commentaire