Via    francetvinfo

Au Pérou, la mine d’or de La Rinconada se situe à plus de 5 000 mètres d’altitude. L’air y est très pauvre en oxygène, la moitié moins de ce que l’on respire habituellement. Dans les tunnels, un individu normal serait au bord de l’asphyxie. L’extraction des pépites a généré l’une des dernières ruées de notre temps. La Rinconada, la ville la plus haute du monde, compte plus de 50 000 habitants. Il y a un an, une équipe médicale française était venue prendre soin de cette population abandonnée de tous.

« On a observé un sang très épais qui est assez comparable à de la gelée, et qui s’écoule donc très difficilement au travers des vaisseaux« , explique Emeric Stauffer, médecin de l’expédition. Malgré un organisme qui s’est adapté à la très haute altitude au fil des siècles, un quart de la population souffre encore du syndrome du mal des montagnes. L’expédition revient avec des traitements et des solutions thérapeutiques, un an après son premier voyage. 

Le JT

Les autres sujets du JT

Envoi
User Review
0 (0 votes)

Laissez un commentaire