Via    francetvinfo

« Dans ses émissions radio, Santiago Enriquez avait récemment dénoncé publiquement les autorités municipales pour détournement présumé de fonds » publics, a expliqué la Commission nationale des droits de l’homme.

Il s’agit du quatrième reporter assassiné dans ce pays depuis le début de l’année. Un journaliste mexicain, Telesforo Santiago Enriquez, qui animait une émission sur une radio communautaire, a été tué par balle dans la ville de Juchitan de Zaragoza (Etat d’Oaxaca), dans le sud du pays, ont annoncé les autorités vendredi 3 mai.

« Dans ses émissions radio, Santiago Enriquez faisait part de ses analyses et critiquait le gouvernement, il avait récemment dénoncé publiquement les autorités municipales pour détournement présumé de fonds » publics, indique la Commission nationale des droits de l’homme (Ombudsman) dans un communiqué.

« Le Mexique est l’un des pays les plus dangereux au monde pour les médias », estime Reporters sans frontières (RSF). Dans son classement mondial de la liberté de la presse, l’organisation place le pays à la 144e place sur 180.

Comme le rappelle L’Express, neuf journalistes ont été tués au Mexique en 2018, ce qui en fait le 3e pays le plus dangereux au monde pour cette profession, derrière l’Afghanistan (15 journalistes tués) et la Syrie (11 journalistes tués).

Envoi
User Review
0 (0 votes)

Laissez un commentaire