Via    francetvinfo

Son nom signifie le « vieux pic ». Perché au cœur de la vallée sacrée des Andes, au Pérou, le Machu Picchu fascine scientifiques, archéologues et curieux. Pour percer les mystères de la cité inca, il faut se lever tôt. Au pied de la montagne, dès 5 heures, la petite ville d’Aguascalientes ne dort déjà plus. Les agents de la sécurité finiront leur nuit à bord du camion qui les emmène jusqu’au site. « On doit faire l’ouverture des portes à 6 heures du matin », explique l’un d’entre eux.

La plupart des touristes prennent également le bus, mais certains, en revanche, partent à l’aube gravir à pied les 6 km qui séparent la ville du site archéologique. À 60 € l’entrée, la cité d’or porte bien son surnom. En pleines vacances scolaires, l’affluence est à son pic, alors il faut rappeler des règles strictes : pas de nourriture dans le Machu Picchu, pas de perches à selfies et pas de parapluie. C’est la fin de la saison des pluies. Caché dans la brume, le Machu Picchu se fait attendre. Une heure après, le joyau de l’Empire inca se dévoile enfin.

Le JT

Les autres sujets du JT

Envoi
User Review
0 (0 votes)

Laissez un commentaire