Via    BBC

Copyright de l’image
Getty Images

Image caption

L’armée égyptienne a eu l’autorisation de se déployer sur les zones extérieures

Le Parlement égyptien a voté une loi autorisant le déploiement de son armée à l’étranger afin de défendre la sécurité nationale.

Le vote, qui s’est tenu à huis-clos, intervient au lendemain d’une rencontre entre le président égyptien, Abdel Fattah Al-Sissi, et le Conseil de la défense nationale composée notamment du président du Parlement, du ministre de la Défense, celui des Affaires étrangères et des commandants de l’armée nationale.

Al Sissi, avait déclaré jeudi lors d’une rencontre avec des représentants des tribus de l’est libyen que son pays ne restera pas « inerte » face à selon lui, une menace directe sur sa sécurité nationale et celle de la Libye voisine.

La loi selon les parlementaires a été votée afin de défendre la sécurité nationale et de lutter contre les criminels et les terroristes étrangers opérant sur la partie occidentale de leur pays.

Querelle sur le Nil : retour sur un barrage qui divise

L’Egypte veut relancer son industrie touristique touchée par le coronavirus

Les analystes, pensent que cette loi indexe la Libye voisine, où l’Egypte soutient Khalifa Haftar qui a été contraint de mettre fin à ses ambitions de prendre la capitale, Tripoli.

La résolution a été votée malgré un appel téléphonique entre le leader égyptien Abdel Fattah al-Sisi et le président Trump qui aurait demandé que rien ne soit fait pour aggraver la situation en Libye.

A l’heure actuelle, des troupes étrangères se sont invitées dans le conflit fratricide libyen. La Turquie soutien le gouvernement reconnu par la communauté internationale et les forces de Khalifa Haftar opérant dans l’est par l’Egypte et certains alliés arabes.

Pour l’heure, l’Union Africaine n’a pas fait de communiqué sur cette sortie des parlementaires égyptiens.

Envoi
User Review
0 (0 votes)

Laissez un commentaire