Via    francetvinfo

Retrouvez ici l’intégralité de notre live #RELANCE

23h47 : Concernant la recherche, le programme HorizonEU sera doté de 81 milliards d’euros, et non des 100 milliards escomptés initialement. Le programme Erasmus +, sera également moins renforcé que prévu.

23h38 : L’adoption du plan de relance s’est faite au détriment d’autres programmes communautaires, afin de limiter les dépenses. Le climat, la recherche et la défense font notamment partie des perdants, détaillent Les Echos. Le fonds destiné à aider les pays les plus en retard à sortir du charbon a été divisé par trois et ramené à 10 milliards d’euros.

21h39 : « Nous avons des services publics, comme notre hôpital, minés par des années d’austérité budgétaire voulue par l’Union européenne. Les montants négociés sont finalement indigents puisqu’ils ne couvrent même pas de moitié les pertes estimées par l’épidémie de Covid-19« 

« Faillite tragique » pour la France Insoumise, « avancée historique » pour la majorité… Cet après-midi, les députés se sont divisés à l’Assemblée Nationale sur le plan de relance européen.

20h44 : Bonsoir @Le Ravi. Cette fois-ci, ce n’est pas la Banque centrale européenne (BCE) qui va financer ce plan, mais la Commission européenne. Les 27 Etats membres vont donc se regrouper pour emprunter de l’argent. Les 750 milliards d’euros seront pour une très large majorité empruntés sur les marchés financiers, même si des Etats vont aussi verser eux-mêmes des quotes-parts, détaille LCI.

20h35 : Quel est l’établissement qui prête à l’UE ? La BCE ? Mais d’où viennent les fonds ?

20h28 : « Je veux que nos concitoyens mesurent ce qu’il s’est passé durant ces 4 jours et 4 nuits. C’est le fruit d’un travail de 3 ans entre la France et l’Allemagne. C’est le moment le plus important de la vie de l’Europe depuis la création de l’euro. »

20h23 : « Nous allons lever une dette pour financer la transformation de notre économie, et nous allons transformer la fiscalité européenne pour mieux taxer les géants du numérique et continuer notre transition écologique. »

20h23 : Emmanuel Macron rappelle qu’il n’y aura pas d’impôt en France destiné à financer ce plan. « Nous allons créer au niveau européen une taxe numérique (…) pour taxer les grands acteurs du numérique qui ne payent pas la même TVA, impôt sur les entreprises, que payent d’autres entreprises plus petites. Cela permettra de financer cet emprunt », illustre-t-il.

20h19 : « L’Etat est déjà intervenu [dans l’aéronautique]. Nous avons posé nos conditions, notamment en réduisant les vols courts qui sont substituables par le train » , poursuit Emmanuel Macron, à propos du secteur aérien. « Il faut financer ces secteurs pour accélérer leur conversion vers une économie décarbonée. »

20h15 : « Il n’y a aucun droit de veto. Certains Etats le réclamaient, mais il y a un respect de la souveraineté de chaque Etat membre. »

20h15 : Pour rappel, le plan prévoit un fonds de 750 milliards d’euros, qui pourront être empruntés par la Commission sur les marchés. Il se compose notamment de 390 milliards de subventions, allouées aux Etats les plus frappés par la pandémie, et formant une dette commune à rembourser par les Vingt-Sept.

La chancelière allemande Angela Merkel et le président français Emmanuel Macron durant le sommet de l'Union européenne, le 20 juillet 2020.

(JOHN THYS/AFP)

20h14 : « Nous toucherons 40 milliards d’euros sur ce plan de relance. Nous allons construire [notre] plan de relance avec la volonté de financer l’emploi des jeunes, de financer nos petites et moyennes entreprises, artisans, commerçants, le tourisme, la rénovation thermique des bâtiments. »

20h25 : « Ce que nous avons voté va toucher la vie de nos concitoyens (…) nos négociations ont permis de protéger les revenus de nos agriculteurs pendant sept ans. Ce budget permettra aussi de financer nos régions, en particulier nos régions ultra-marines », détaille Emmanuel Macron au journal de 20 heures de TF1.

20h04 : Il est l’heure de faire un point sur l’actualité :

• Les 27 dirigeants européens ont trouvé un accord sur un plan de relance post-coronavirus de 750 milliards d’euros. Il se décompose en 390 milliards de subventions et 360 milliards d’euros disponibles pour des prêts remboursables par les pays demandeurs. Nous avons tenté d’en démêler les enjeux.

• La distribution gratuite de masques « à destination du public précaire » va être relancée, a annoncé le ministre de la Santé, Olivier Véran, lors des questions au gouvernement. Suivez notre direct.

Les chiffres sont « inquiétants » et la France peut « basculer » dans une situation comme celle qui sévit en Catalogne, a averti le président du Conseil scientifique chargé de conseiller le gouvernement.

•Le ministre de la Santé, Olivier Véran, a annoncé une enveloppe pour « l’ouverture, ou la réouverture, de 4 000 lits à la demande », en fonction des besoins des hôpitaux. Voici ce qu’il faut retenir de son intervention.

18h12 : Il est l’heure de refaire un point sur l’actualité de cet après-midi :

• La distribution gratuite de masques « à destination du public précaire » va être relancée, annonce le ministre de la Santé, Olivier Véran, lors des questions au gouvernement. Suivez notre direct.

• Les 27 dirigeants européens ont trouvé un accord sur un plan de relance post-coronavirus de 750 milliards d’euros, au cinquième jour d’intenses négociations. Que contient-il ? Pourquoi est-il « historique » ? Quels pays ont fait des concessions ? Et la France dans tout cela ? Nous avons tenté d’en démêler simplement les enjeux.

• Le ministre de la Santé, Olivier Véran, a annoncé une enveloppe pour « l’ouverture, ou la réouverture, de 4 000 lits à la demande », en fonction des besoins des hôpitaux. Voici ce qu’il faut retenir de son intervention.

Le Parlement adopte définitivement une proposition de loi qui introduit une exception au secret médical en cas de « danger immédiat » d’une victime de violences conjugales.

18h00 : Bonjour @Phil27. L’Union européenne va emprunter les 750 milliards d’euros nécessaires à son plan de relance aux « marchés ». Il s’agit d’Etats étrangers, de fonds d’investissements, de banques ou bien encore de compagnies d’assurances. La Commission bénéficie d’un classement « triple A » par les agences de notation financière, ce qui lui permettra de réaliser des prêts à des taux intéressants.

17h59 : Excusez-moi de vous poser une question pour la troisième fois, mais je me demande à qui l’Europe va emprunter tous ces milliards ? Merci de votre réponse.

16h58 : Que contient le plan de relance européen ? Pourquoi est-il « historique » ? Quels pays ont fait des concessions ? Comment seront remboursés les 360 milliards d’euros prêtés ? Et la France dans tout cela ? Après que les 27 ont finalement trouvé un accord ce matin, nous avons tenté d’en démêler simplement les enjeux. La chancelière allemande Angela Merkel et le président français Emmanuel Macron durant le sommet de l'Union européenne, le 20 juillet 2020.(JOHN THYS / AFP)

16h23 : Il est un peu plus de 16 heures, l’heure de refaire un point sur l’actualité de cet après-midi :

• La distribution gratuite de masques « à destination du public précaire » va être relancée, annonce le ministre de la Santé, Olivier Véran, lors des questions au gouvernement. Suivez notre direct.

• Les 27 dirigeants européens ont trouvé un accord sur un plan de relance post-coronavirus de 750 milliards d’euros, au cinquième jour d’intenses négociations. La France devrait obtenir 40 milliards d’euros de subventions dans le cadre de ce plan, a annoncé Bruno Le Maire. Suivez notre direct.

• Le ministre de la Santé, Olivier Véran, a annoncé une enveloppe pour « l’ouverture, ou la réouverture, de 4 000 lits à la demande », en fonction des besoins des hôpitaux. Suivez notre direct.

Cinq enfants, âgés de 3 à 14 ans, sont morts dans un accident de la route, hier, dans la Drôme. Alors qu’une enquête est ouverte pour déterminer les causes du sinistre, voilà ce que l’on sait pour l’instant des circonstances de cet accident.

16h05 : Bonjour . Les Britanniques sont sortis de l’UE le 31 janvier 2020 à minuit et n’ont donc pas participé aux négociations sur le plan de relance européen. Naturellement, ils n’en bénéficieront pas non plus.

16h20 : La Grande-Bretagne va t-elle bénéficier d’une partie de ces subventions / crédits ?

15h15 : « Ce qui est nouveau, c’est que l’Europe est en train de devenir un Etat. Quand vous avez une entité territoriale qui émet des bons du Trésor pour financer une dette en propre, ça s’appelle un Etat.« 

Après cinq jours de négociations, les 27 pays de l’Union européenne se sont entendus ce matin à Bruxelles pour un plan post-coronavirus de 750 milliards d’euros destiné aux pays européens ayant souffert de la crise du Covid-19. Sylvain Kahn, historien-géographe, a réagi au micro de franceinfo sur cet accord jugé « historique ».

15h06 : Bonjour @Tom. Bruno Le Maire a précisé ce matin sur franceinfo que ces 40 milliards de subventions européennes sont inclus dans les 100 milliards d’euros du plan de relance du gouvernement français. Or, ce plan sera dévoilé le 24 août prochain ! Donc impossible de vous répondre précisément pour l’instant, même si on sait, depuis le discours de politique générale de Jean Castex, mercredi, que les mesures de ce plan devront concerner notamment l’emploi et la transition écologique.

15h02 : Bonjour, connait-on le détail de l’utilisation par la France des 40 milliards de subventions ? Merci

15h04 : Emmanuel Macron sera l’invité du journal télévisé de 20 heures de TF1 ce soir. Le président de la République évoquera l’accord, obtenu ce matin, des pays de l’Union européenne sur un plan de soutien à leurs économies.

12h11 : Il est midi, voici un nouveau point sur l’actualité :

• Le ministre de la Santé, Olivier Véran, a annoncé une enveloppe pour « l’ouverture, ou la réouverture, de 4 000 lits à la demande », en fonction des besoins des hôpitaux. Suivez notre direct.

• Les 27 dirigeants européens ont trouvé un accord sur un plan de relance post-coronavirus de 750 milliards d’euros, au cinquième jour d’intenses négociations. Suivez notre direct.

• La France devrait obtenir 40 milliards d’euros de subventions dans le cadre du plan de relance validé cette nuit par les dirigeants de l’UE, a annoncé Bruno Le Maire.

• La SNCF va expérimenter pendant l’été un dispositif de prise de température de clients du TGV, avant leur embarquement et sur la base du volontariat, dans le cadre de la lutte contre la pandémie de Covid-19. Suivez notre direct.

11h20 : « Je crois profondément que cette décision est un tournant pour l’histoire de l’Europe, s’est réjoui Charles Michel, président du Conseil européen, après l’accord trouvé par les dirigeants européens sur un plan de relance économique. Nous avons démontré dans un moment difficile la capacité d’unité et nous envoyons un signal aux citoyens européens : l’Europe est solide, elle est robuste. »

11h18 : « Sur certaines questions, par exemple la fiscalité, il est temps qu’on abandonne la règle de l’unanimité, qui bloque la rapidité des décisions, pour passer à la majorité qualifiée », estime Bruno Le Maire. Les Vingt-Sept se sont accordés cette nuit sur un plan de relance européen, à l’issue de négociations marathon à Bruxelles.

(FRANCEINFO)

11h16 : Bonjour . Selon le quotidien espagnol El Pais, l’Espagne devrait obtenir 72,7 milliards d’euros de subventions dans le cadre du plan de relance. La Repubblica évoque 81,4 milliards pour l’Italie. Ces deux pays sont parmi les plus touchés d’Europe par la pandémie de Covid-19.

10h58 : Bonjour Franceinfo, Connaissez-vous le montant des subventions allouées à l’Espagne et à l’Italie dans le plan de relance ?

10h43 : Bonjour @René. Selon le ministère de l’Economie, la contribution de la France au budget de l’Union européenne est évaluée, dans le projet de loi de finances, à 21,3 milliards d’euros pour l’année 2020. L’année dernière, la contribution française était de 21,4 milliards d’euros.

10h43 : Bonjour.Quelle est la contribution annuelle de la France à l Europe ???

09h44 : Bruno Le Maire a précisé que ces 40 milliards de subventions européennes sont inclus dans les 100 milliards d’euros du plan de relance du gouvernement français. Ce plan sera dévoilé le 24 août prochain. Voici un extrait de l’interview du ministre de l’Economie sur franceinfo ce matin.

(FRANCEINFO

(FRANCEINFO)

09h40 : Bonjour @a. La France devrait toucher 40 milliards sur les 390 milliards d’euros de subventions prévues dans le cadre du plan de relance européen. Ces subventions sont allouées aux Etats européens les plus frappés par la pandémie. Le plan prévoit également 360 milliards d’euros disponibles pour des prêts, remboursables par le pays demandeur.

09h40 : 40 sur 750 milliards ??

09h21 : Fumée blanche à Bruxelles. Réunis depuis vendredi matin, les dirigeants des 27 pays de l’Union européenne ont trouvé un accord sur un plan massif de relance européen post-coronavirus. On vous raconte les principaux moments de ce week-end intense entre discussions nocturnes, attaques personnelles et tensions entre leaders européens.

09h11 : Voici le point sur l’actualité à 9 heures :

• La France devrait obtenir 40 milliards d’euros de subventions dans le cadre du plan de relance validé cette nuit par les dirigeants de l’UE, annonce Bruno Le Maire. Suivez notre direct.

• Une semaine après la signature d’accords sur les salaires dans le secteur hospitalier, le gouvernement doit dévoiler aujourd’hui ses propositions pour améliorer le fonctionnement et l’organisation du système de soins français, à l’occasion de la clôture du « Ségur de la santé ».

• La SNCF va expérimenter pendant l’été un dispositif de prise de température de clients du TGV, avant leur embarquement et sur la base du volontariat, dans le cadre de la lutte contre la pandémie de Covid-19. Suivez notre direct.

09h02 : La France devrait obtenir 40 milliards d’euros de subventions dans le cadre du plan de relance européen, annonce Bruno Le Maire.

08h11 : L’interview de Thierry Breton sur franceinfo est terminée. Mais vous pouvez la revoir dans son intégralité dans notre replay.

08h18 : « Comment faire en sorte que cet argent bénéficie aux entreprises européennes ? On a été très clairs : (…) il y a un livre blanc indiquant que désormais nous allons être extrêmement vigilants sur les aides d’Etat non européennes et ne pas autoriser les entreprises qui en bénéficient à venir porter concurrence aux entreprises européennes, notamment pour les subventions [versées dans le cadre du plan de relance]. »

07h52 : « Ce qui est important, c’est que l’enveloppe de 750 milliards demeure. Il y a un peu plus de prêts, il y a un peu moins de subventions. (…) Ce qui est important c’est que chaque Etat de l’Union ait accès aux mêmes ressources. »

07h48 : Et si vous vous demandez quels sont ces pays « frugaux » et pourquoi ils s’opposaient à ce plan de relance, franceinfo vous explique tout en vidéo.

(FRANCEINFO)

07h48 : Thierry Breton dit ne pas aimer l’opposition entre les pays « frugaux », qui ont un temps bloqué les négociations sur le plan de relance, et les pays du sud de l’UE. « Chacun contribue », assure le commissaire européen au marché intérieur.

08h06 : Thierry Breton souligne que « pas un seul Etat dans le monde » n’était prêt à affronter la crise économique engendrée par la pandémie de Covid-19. « Tous doivent emprunter », martèle-t-il.

07h43 : « C’est l’Europe qui emprunte et qui va redistribuer cet argent pour ceux qui vont en avoir besoin. Mais ce n’est pas uniquement de l’argent qui va tomber du ciel. C’est également pour accompagner des plans de relance et de modernisation : plus de numérique, plus d’économie verte. Tout cela, on peut maintenant le coordonner puisque chaque Etat membre va nous présenter son propre plan de relance. »

07h41 : Thierry Breton rappelle que le budget européen est déjà largement financé par ces droits de douanes. « On l’étend au numérique, on l’étend au carbone, on l’étend au plastique », détaille-t-il.

07h39 : « Ce plan va être remboursé à très long terme. (…) Ce ne sont pas les Européens qui vont payer, c’est aux frontières qu’on va mettre des taxes permettant d’accéder au marché intérieur. »

07h39 : « C’est vraiment un jour historique. Qui eût pensé il y a quelques mois, avant la crise du coronavirus, voir l’Europe emprunter pour l’Europe, emprunter pour les Européens ? (…) Pour la première fois, l’Europe emprunte massivement pour que la solidarité joue entre chaque Etat. »

07h34 : Suivez l’interview du commissaire européen au marché intérieur, Thierry Breton, en direct sur franceinfo.

07h28 : Le commissaire européen au marché intérieur, Thierry Breton, sera l’invité de franceinfo à 7h34. Vous pourrez suivre son interview dans notre direct.

Envoi
User Review
0 (0 votes)

Laissez un commentaire