Via    francetvinfo

Les sept dirigeants du G7 autour de la table à Biarritz le dimanche 25 août 2019.
Les sept dirigeants du G7 autour de la table à Biarritz le dimanche 25 août 2019. (PHILIPPE WOJAZER / POOL AFP)

#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Pour connaître véritablement l’ampleur des dépenses énergétiques liées aux déplacements des membres des pays qui ont participé à ce nouveau G7, il faudra attendre que chaque pays présent à Biarritz fournisse ses données et c’est très inégal.

Pour Donald Trump par exemple, qui a décrit le changement climatique comme un canular, j’ai fait mon petit calcul : Air Force One par lequel il est arrivé est un boeing 747, un type d’appareil que je connais bien pour l’avoir piloté, c’est 10 000 litres à l’heure, sans compter les deux avions cargos qui transportent un hélicoptère lourd et deux grosses voitures blindées qui consomment chacune presque 40 litres aux 100 Km. Le déplacement du président, c’est donc 1 200 tonnes de CO2, l’équivalent de ce qu’émettent 100 personnes pendant un an ! C’est du lourd !  

La gestion des déchets, du zéro plastique, le gaspillage alimentaire, et même la mise à disposition de vélos électriques à hydrogène, fabriqués à Biarritz, tout cela a été supervisé par une société nommée Green Evénement. Béatrice Eastham, sa fondatrice, nous décrit les différentes mesures qui seront appliquées à toutes les réunions internationales y compris les JO de 2024 à Paris.

Un sommet qui se tiendra le 23 septembre prochain. Sa traversée en voilier financée par des mécènes acquis à la cause environnementale a été l’objet de polémiques. Pour certains elle est insignifiante et manipulée, pour d’autres, une nouvelle Jeanne d’Arc, qui d’ailleurs n’avait que 16 ans lors de sa révélation. L’une est morte sur un bûcher, l’autre décrit une terre en feu. Une information confirmée par un rapport de l’ONU de cette semaine qui annonce qu’une élévation probable de température de 2 degrés provoquerait le déplacement de 280 millions de personnes dans le monde. Le message de Greta c’est finalement : on est tous sur le même bateau !

Envoi
User Review
0 (0 votes)

Laissez un commentaire