Via    France Tv info

La clématite 'Jenny', originaire de Suède, idéale pour les débutants.
La clématite ‘Jenny’, originaire de Suède, idéale pour les débutants. (ISABELLE MORAND / RADIO FRANCE)

Cela peut vous paraître étonnant mais si vous ne taillez pas vos clématites entre novembre et fin février, vos plantes ne donneront pas le meilleur d’elles-mêmes. Cultivées en pot ou au jardin, les clématites ont toutes besoin d’un coup de sécateur.

Deux fois plus de fleurs

On taille une branche sur deux, à 50 cm du sol, quelle que soit l’espèce ou la variété. Les explications du spécialiste Arnaud Travers : « Toutes les branches que vous taillez redémarreront sur deux nouvelles branches. Vous allez ainsi augmenter le nombre de branches et donc le nombre de fleurs. Vous aurez toujours des feuilles de bas en haut. Cela va regarnir la base de votre plante et la tige que vous ne taillez pas va occuper toute la hauteur et agrandir votre hauteur de plante ». 

Opération sauvetage !

Vous pouvez aussi vous retrouver en fin d’hiver face à une clématite moche, rachitique, voire moribonde. Là, le problème est sans doute dû à un excès d’humidité au niveau des racines, c’est souvent le cas en terrain argileux. Un champignon s’est installé au niveau du sol et il bloque le passage de la sève au niveau des tiges.

Pas de panique, si vous suivez les conseils d’Arnaud, la plante peut être sauvée : « Ce qu’il faut faire impérativement, c’est creuser autour de la plante, retirer 5 litres de terre. Vous remplacez par de la terre neuve et vous mettez en butte. Ne faites pas de cuvette au niveau de la tige pour que l’eau soit évacuée. Vous pouvez aussi poser une tuile sur les tiges afin de permettre l’évacuation de l’eau sur le côté, pas sur les tiges ».

Arnaud Travers, spécialiste des clématites et des plantes grimpantes   
Arnaud Travers, spécialiste des clématites et des plantes grimpantes    (ISABELLE MORAND / RADIO FRANCE)

Une astuce en plus

Si votre terrain est lourd et humide, il existe un autre truc. Laissez votre clématite dans son pot d’origine. Découpez le fond du pot pour permettre aux racines de pénétrer dans le sol. Puis, installez le pot à l’horizontale dans un trou profond d’une trentaine de centimètres. Les racines seront protégées de l’humidité et votre clématite vous donnera de nombreuses fleurs.

Merci à Arnaud Travers qui produit clématites, plantes grimpantes, arbres et arbustes dans le bassin orléanais. Des centaines de variétés à découvrir sur son site clematite.net

Des feuilles à dévorer

Toutes les photos de cet ouvrage donnent envie de toucher « pour de vrai » un jour ces feuilles extraordinaires de plantes vivaces, fougères, arbres ou arbustes. Les feuilles immenses du Gunnera manicata, les perles de pluie sur le velours d’Alchemilla mollis, le duvet blanc du Rhododendron pachysanthum, l’étonnant arc-en-ciel sur les feuilles du phormium ‘Jester’, le rouge sang de la graminée Imperata ‘Red Baron’…

Les photos sont signées Gérard Jean. Elles ont toutes été prises chez lui, en Bretagne, au Jardin du Pellinec, labellisé « Jardin remarquable ».
L’émouvante beauté des feuilles, Gérard Jean, éd. Ulmer, 192 p., 22 €.

Envoi
User Review
0 (0 votes)

Laissez un commentaire