Via    francetvinfo

Le chef traditionnel des Indiesn Kayapo du Brésil, Raoni Metuktire, et son successeur Megaron Txucarramae, à Paris le 3 juin 2014
Le chef traditionnel des Indiesn Kayapo du Brésil, Raoni Metuktire, et son successeur Megaron Txucarramae, à Paris le 3 juin 2014 (JOHN VAN HASSELT – CORBIS / CORBIS HISTORICAL)

Des peuples autochtones, on a souvent une image emblématique : celle de Raoni, chef de la tribu amazonienne Kayapo, facilement identifiable avec son large plateau labial. À 89 ans, l’infatigable défenseur de son peuple parcourt encore le monde et notamment l’Europe pour obtenir aide et soutien face aux grands intérêts industriels et commerciaux à l’œuvre pour s’accaparer le poumon de la planète, dans un Brésil désormais aux mains d’un pouvoir extrémiste. Au-delà de ce cas emblématique, ce sont 300 à 500 millions de personnes qui à travers le monde vivent ces mêmes enjeux de survie de leur langue, leur savoir-faire, leur terre, leur peuple.

Comment peuvent-ils se défendre ? Faire valoir leurs intérêts ? Qu’ont-ils à nous dire de notre monde ? Partons à leur rencontre avec Irène Bellier, anthropologue, directrice de recherche au CNRS et autrice de nombreux livres de référence sur ces peuples autochtones.

Envoi
User Review
0 (0 votes)

Laissez un commentaire