Via    francetvinfo

« Lutter pour la liberté. Soutien à Hong Kong » : le tweet du directeur général du club de basket-ball américain Houston Rockets ne passe pas en Chine. En effet, les quelques mots de Daryl Morey ont été condamnés par Pékin, qui n’admet pas que les manifestations en faveur de la démocratie qui ont lieu depuis quatre mois à Hong Kong soient commentées. Le tweet a été dépublié.

« Le manager du club de NBA des Houston Rockets a fait des remarques inappropriées sur Hong Kong. La Chine s’y oppose fermement et a décidé de suspendre toute coopération et échanges concernant la diffusion des rencontres du club en NBA », a annoncé un présentateur de la télévision officielle chinoise CCTV, lundi 7 octobre.

Daryl Morey a dû faire marche arrière : « Je n’avais pas l’intention d’offenser les fans des Rockets, ni mes amis en Chine. J’ai simplement voulu exprimer une pensée basée sur une interprétation d’une situation compliquée ». Les enjeux sont de taille pour les Rockets, ainsi que pour la NBA. Se passer de la Chine, c’est prendre le risque de se couper de 300 millions d’amateurs et de fans de basket et de 40 millions de mordus du jeu vidéo NBA 2K.

Envoi
User Review
0 (0 votes)

Laissez un commentaire