Via    BFMTV

Fabrice Landreau, pourquoi êtes-vous de retour au Stade Français?

J’avais dit que mon choix se porterait sur un coup de cœur. Et lorsque j’ai été amené à rencontrer le Stade Français et que l’on m’a présenté le poste, je me suis dit que ça serait peut-être le moment de reporter les couleurs roses. C’est un projet qui reste ambitieux et qui a une vision jusqu’en 2023, et c’est un projet de développement pour créer des bases solides. Ce sont des choses que j’aime bien mener et des missions que je connais.

Comment s’est déroulée votre arrivée?

Cela s’est fait extrêmement vite. Les premières rencontres ont eu lieu voilà une quinzaine de jours par téléphone puis physiquement, j’ai rencontré Hubert Patricot (le président) qui m’a présenté le club que j’avais perdu de vue il y a dix ans. Il m’a surtout expliqué le projet et la philosophie qu’il voulait mettre en place, ainsi que l’image d’une équipe compétitive qui gagne encore à nouveau et un pôle d’excellence au niveau des jeunes et de la formation.

Les événements des derniers jours, avec la mise à l’écart de Robert Mohr et Julien Dupuy, vous ont-ils fait hésiter?

Bien évidemment. Lorsque l’on lit les diverses brèves, on n’est pas forcément rassuré. Je sors d’une expérience douloureuse à Toulon où il nous semblait (avec Fabien Galthié) que nous étions en accord avec la direction et finalement su un résultat négatif (élimination contre Lyon), avant d’être poussés vers la sortie. Mais en interne, j’ai été rassuré par Pieter de Villiers  et Heyneke Meyer.

Quel sera votre rôle transversal dans les grandes lignes?

Dans un premier temps, ce sera d’accompagner Heyneke Meyer dans le recrutement, accompagner Pascal Papé dans la découverte de talents au centre de formation et peut-être aussi réorganiser et restructurer le plan de formation. Je vais essayer d’apporter toute l’expérience que j’ai pu accumuler pour redonner une dynamique du pole jeunes et être en soutien d’Heyneke Meyer par rapport à l’équipe professionnel.

Landreau: « Une crise croissance normale »

Sentez-vous un club qui vit une période agitée en coulisses ou un club qui traverse une période de croissance?

Cela semble agité mais j’ai envie de dire que c’était une crise nécessaire. Quand on fait l’historique de ce club depuis quelques saisons, il a été vendu pour un euro symbolique avant d’être champion de France en 2015 puis la fusion avec le Racing, la révolte des joueurs puis un nouveau projet, etc…j’ai envie de dire que c’est une crise croissance normale. Il y a forcément des avis divergents. La direction du club et son propriétaire (Hans-Peter Wild) ont décidé d’avoir un objectif précis. Ils ont montré le chemin et l’objectif à atteindre. Nous devons garder le même cap tous ensemble en respirant le même air, ce qui n’était pas forcément le cas aujourd’hui.

Ce retour doit être fort personnellement…

Oui, j’ai quitté ce club il y a dix ans. Je partais pour Grenoble et un projet similaire où je devais reconstruire. J’ai aujourd’hui l’impression d’arriver dans un nouveau club. Il reste encore quelques jeunes joueurs que j’ai vu évoluer comme Jules Plisson ou Julien Arias qui était tout jeune. J’ai l’impression de redécouvrir un club qui s’est structuré avec un nouveau Jean-Bouin aussi. Il reste encore cet état d’esprit. Et comme cela a été bien indiqué par la direction, le Stade Français est très ambitieux et veut retrouver les sommets. J’ai envie de faire un petit bout de chemin avec eux.

Vous évoquiez des joueurs comme Plisson. Allez-vous aussi d’échanger avec certains joueurs historiques qui sont un peu dans le doute?

Pour l’instant, je ne me suis pas entretenu avec Heyneke Meyer. S’il me demande justement d’essayer de trouver des solutions et d’accompagner ces joueurs-là, pourquoi pas. Je les ai vu évoluer et ils étaient tout jeunes. Je vais surtout essayer d’aller vers les dossiers les plus sensibles et mes premières missions. Et si c’est d’essayer de prendre la température avec le groupe existant et les historiques, et de renouer un certain contact, je le ferai avec plaisir.

Envoi
User Review
0 (0 votes)

Laissez un commentaire