Via  Lapress

« Depuis le début de l’épidémie, le cumul des cas est de 715, dont 666 confirmés et 49 probables. Au total, il y a eu 443 décès » dans les provinces du Nord-Kivu et de l’Ituri, indique le ministère de la Santé dans son bulletin daté de jeudi.

Le ministère note par ailleurs que « 236 cas suspects » sont en cours d’investigation, tandis que 248 personnes sont guéries de la maladie.

Déclarée le 1er août 2018 dans la région de Beni au Nord-Kivu, la dixième épidémie d’Ebola en RDC s’est rapidement propagée vers la province voisine de l’Ituri.

Les régions de Beni et de l’Ituri sont régulièrement la cible d’attaques des groupes armés locaux et étrangers, notamment les Forces démocratiques alliées (ADF), des rebelles ougandais musulmans à Beni.

Les élections du 30 décembre en RDC ont été annulées à Beni officiellement en raison de l’insécurité et de l’épidémie d’Ebola.

La RDC fait face à la dixième épidémie de cette fièvre hémorragique depuis son apparition en 1976 dans la province de l’Équateur.

Envoi
User Review
0 (0 votes)

Laissez un commentaire