Via    francetvinfo

Jérôme Garcin publie chez Gallimard « Le dernier hiver du Cid ». Il y évoque les trois derniers mois de la vie de Gérard Philipe. Le comédien de théâtre et de cinéma alors idole de la jeunesse est mort il y a juste 60 ans.

Le 25 novembre 1959 disparaissait à Paris un artiste déjà mythique de son vivant. Gérard Philippe succombait à un foudroyant cancer du foie. Il n’aura jamais 37 ans et restera pour toujours Le Cid dans une régie de Jean Vilar ou Fanfan la Tulipe dans le film de Christian-Jaque.

Jérôme Garcin avait trois ans à la mort du comédien mais il connait bien l’histoire de Gérard Philipe. S’il ne l’a jamais vu jouer sur scène, l’animateur de l’émission Le Masque et la Plume sur France Inter a épousé la fille de l’artiste, Anne-Marie. Le journaliste et écrivain rapporte dans ce livre avec beaucoup de tact et de respect la toute fin de vie de Gérard Philipe dont on n’a jamais su s’il connaissait la gravité de son état ou s’il feignait l’optimisme pour préserver son épouse, Anne.

Dans un métier qui favorise le développement des égos, la personnalité de Gérard Philipe détonnait. Homme de gauche, proche du PCF, président du Syndicat Français des Artistes-interprètes il consacre beaucoup de temps à la défense de ses collègues. Acteur phare des pièces du TNP de Jean Vilar, il demande que sur l’affiche son nom figure à sa place dans l’ordre alphabétique. Autre exemple de son humilité, la fiche de paie de Gérard Philipe, vedette de la troupe, porte la même somme que celle de chacun des autres comédiens.

Le public avait su reconnaître la sincérité de cet homme. Résistant FFI, il participe à la Libération de Paris, alors que son père s’est enfui en Espagne pour avoir un peu trop travaillé avec l’Espagne fasciste et l’Allemagne nazie. Gérard Philipe, toujours sincère, achetera à Barcelone un appartement qu’il offrira à ce père pourtant à l’opposé de ses idées progressistes.

Gérard Philippe et son épouse reposent dans le petit cimetière de Ramatuelle où ils possédaient une maison qu’ils avaient héritée de la famille d’Anne. Nombreux sont encore les amateurs de théâtre et de cinéma qui viennent s’y recueillir, soixante ans après la disparition du flamboyant interprète du Cid.

Couverture et jaquette de "Le dernier hiver du Cid" de Jérôme Garcin
Couverture et jaquette de « Le dernier hiver du Cid » de Jérôme Garcin (GALLIMARD)

Le dernier hiver du Cid, de Jérôme Garcin, chez Gallimard. 208 pages 17 euros 50

Envoi
User Review
0 (0 votes)

Laissez un commentaire