Via    francetvinfo

Aux quatre coins de la planète, l’effet coronavirus. En Irak, devant la grande mosquée chiite de Nadjaf, à la Mecque en Arabie Saoudite, ou bien sur le pont Charles de Prague, des lieux emblématiques désertés par les hommes. Aux États-Unis, de Chicago à San Francisco, des allures de villes fantôme, les rues se vident les unes après les autres. En prévision d’un confinement général, les Américains se ruent vers les armes à feu.

À Atlanta (États-Unis), un magasin pris d’assaut. Se protéger de quoi, ils l’ignorent, mais mieux vaut s’équiper, pensent-ils. « C’est une protection en plus, on ne sait pas ce qu’il peut se passer. On dit que tout sera bientôt fermé », explique un jeune Américain. « Les gens sont nerveux, ils entendent des messages contradictoires du gouvernement », ajoute un autre.

Le JT

Les autres sujets du JT

Envoi
User Review
0 (0 votes)

Laissez un commentaire