Via    francetvinfo

Habituellement le Programme alimentaire mondial (PAM) s’appuie sur la distribution de repas scolaires pour nourrir les enfants les plus vulnérables.

Pour éviter la propagation du virus Covid-19, des écoles ont fermé dans de nombreux pays d’Afrique. Le repas scolaire distribué gratuitement par le Programme alimentaire mondial (PAM) était la seule garantie que certains enfants mangent à leur faim.

Ils parcourent parfois des kilomètres sous un soleil de plomb pour arriver à l’école. Un lieu d’éducation et surtout de réconfort pour des enfants qui arrivent très souvent le ventre vide. En effet, un système de repas scolaire mis en place par l’agence onusienne PAM permet aux écoliers d’y manger à leur faim. De plus, les produits utilisés dans le cadre des programmes d’alimentation scolaire sont achetés auprès de millions de petits exploitants agricoles, ce qui augmente leurs revenus. Mais avec la fermeture des écoles pour prévenir le coronavirus, la distribution des rations alimentaires, parfois vitales, est aujourd’hui perturbée.

Près de 9 millions d’enfants ne reçoivent plus de repas scolaires du PAM, et ce nombre devrait augmenter dans les jours et les semaines à venirElisabeth Byrs, porte-parole du Programme alimentaire mondial

L’agence de l’ONU se dit préoccupée et s’organise pour trouver, dans le contexte actuel, des solutions pour maintenir cette aide vitale aux familles vulnérables. Une trentaine de pays sont concernés, dont notamment le Burkina Faso, la Mauritanie, la RDC, la Centrafrique. Des alternatives sont prévues « au cas par cas » pour éviter que les enfants se trouvent dans une situation où ils pourraient avoir faim.

Le PAM fera tout ce qui est en son pouvoir pour continuer d’une façon ou d’une autre à attribuer des repas ou des rations aux enfants dont les écoles sont fermées. C’est essentielElisabeth Byrs, porte-parole du Programme alimentaire mondial

Le Programme alimentaire mondial envisage de remplacer les repas scolaires par des rations à emporter afin de permettre aux enfants et à leurs familles d’avoir une alimentation suffisante et équilibrée. Cette réorganisation n’est pas simple à mettre en place en raison justement de la menace du Coronavirus et des mesures restrictives pour éviter sa propagation.

Envoi
User Review
0 (0 votes)

Laissez un commentaire