Via    BBC

L'entraîneur algérien Djamel Belmadi lors d'une conférence de presse au Stade de Suez.

Copyright de l’image
Getty Images

Image caption

L’entraîneur algérien Djamel Belmadi lors d’une conférence de presse au Stade de Suez.

Le sélectionneur de l’Algérie, Djamel Belmadi, a fait oublier à l’équipe d’Algérie les heures difficiles qu’a connu l’équipe depuis 2014.

Rigueur, franc-parler, discipline, proximité avec les joueurs … les recettes de l’entraîneur algérien ont permis de relancer l’équipe d’Algérie.

La sélection algérienne était en souffrance depuis la Coupe du monde 2014 et le départ du coach Vahid Halilhodžić.

Lire aussi :

CAN 2019 : la diaspora algérienne à Londres derrière les Fennecs

Sénégal-Algérie pour la finale de la CAN 2019

Avant l’arrivée aux commandes de Djamel Belmadi, les Fennecs ont connu six entraîneurs en cinq ans, un défilé qui n’a pas permis de bâtir un groupe solide et a conduit à des déconvenues : sortie dès le premier tour de la dernière CAN, absence au Mondial 2018.

Avec Belmadi, l’heure de la renaissance a sonné.

Copyright de l’image
Getty Images

Image caption

L’entraîneur algérien Djamel Belmadi (en noir) fête avec ses joueurs la victoire contre le Nigeria en demi-finale de la CAN.

Insufler un esprit d’équipe

« Discret », « sérieux », « déterminé »: les mots qui reviennent pour définir le sélectionneur algérien sont un peu les mêmes.

Le milieu de terrain algérien Adlene Guedioura salue le travail du nouveau coach.

« Il connaît vraiment les joueurs et ce qu’il veut. Ce qui est bien, c’est qu’il sait comment toucher les joueurs et comment les écouter », a déclaré l’international.

Il a réussi a redonner un esprit collectif dans l’équipe algérienne minée par une mauvaise ambiance et des luttes d’égo.

Lire aussi :

Sénégal-Algérie, un duel Sadio Mané-Riyad Mahrez

L’Algérie condamnée pour le comportement de ses fans

« C’est important pour l’Algérie parce que nous avions de bons joueurs et maintenant nous nous sentons très forts en tant qu’équipe et nous voulons réussir en tant qu’équipe », a souligné Guedioura.

Le sélectionneur algérien a été formé au Paris Saint-Germain avant d’évoluer en club au sein de l’Olympique de Marseille ou de Manchester City par exemple.

Il a fait ses armes comme entraîneur au Qatar d’abord avec le club Lekhwiya/Al-Duhail, puis avec la sélection nationale.

Copyright de l’image
Getty Images

Image caption

Le sélectionneur sénégalais Aliou Cisse (à gauche) et le sélectionneur algérien Djamel Belmadi avant le match Kenya-Tanzanie.

Finale entre amis

L’ancien milieu de terrain qui a été sélectionné 20 fois en équipe nationale entre 2000 et 2004 et a d’ailleurs été capitaine, a su mener son équipe jusqu’en finale de la CAN 2019.

Il y sera opposé au sélectionneur sénégalais Aliou Cissé. Son ami d’enfance avec lequel il a grandi dans le même quartier de la ville de Champigny-sur-Marne, en banlieue parisienne.

Le coach sénégalais est son aîné d’un jour : (1976) à un jour d’intervalle : Aliou Cissé est né le 24 mars 1976, Djamel Belmadi, le 25.

Lire aussi :

Le Portrait de cissé

Can 2019 : l’Algérie, une équipe à surveiller de près

« C’est exceptionnel de se retrouver nous deux à la tête de nos sélections nationales respectives et de jouer cette finale. Cela a un goût particulier », a déclaré le sélectionneur algérien.

« Djamel est un grand tacticien, un très bon entraineur. Il sait faire jouer son équipe comme il aime la faire jouer », a déclaré à son sujet le coach Sénégalais.

Désolé, votre navigateur n’est pas compatible.

Grâce à notre outil interactif, choisissez votre équipe de rêve de la Coupe d’Afrique des nations dans notre liste, constituée par un panel d’experts du football de la BBC, et partagez-la avec vos amis.

Votre équipe a changé. Mettez à jour

Développement : Olawale Malomo, Design : Olaniyi Adebimpe

Envoi
User Review
0 (0 votes)

Laissez un commentaire