Via    Le Figaro

PRESENTATION – Stoppé le 8 mars dernier à l’issue du Qatar Masters en raison de la pandémie liée au Covid-19, le Tour européen retrouve le chemin des fairways cette semaine à Newcastle (Angleterre). On restera en Grande-Bretagne jusqu’au 30 août.

Certes, le Tour européen a officiellement repris il y a quinze jours en Autriche, mais les deux tournois proposés (Austrian Open et Euram Bank Open) étaient co-sanctionnés avec le Challenge Tour, la deuxième division européenne. Là, l’European Tour relance vraiment la machine avec six rendez-vous exclusivement disputés en Grande-Bretagne, afin d’endiguer le plus possible la propagation du Covid-19 et limiter ainsi les coûts d’organisations et de déplacements sur le continent européen.

»LIRE AUSSI – Hébert : «ne pas jouer l’USPGA, une décision qui n’a pas été facile à prendre»

Cet UK Swing qui nous emmènera jusqu’au 30 août va se dérouler sur certains des plus beaux parcours de Grande-Bretagne tels le Hanbury Manor Marriott Hotel & CC (Birmingham), hôte de l’English Championship, le Celtic Manor (pour les deux dates galloises avec le Celtic Classic et le Wales Open) et enfin le Belfry (UK Championship). Ces deux derniers tracés ont d’ailleurs accueilli il n’y a pas si longtemps que ça la Ryder Cup (le Belfry à plusieurs reprises en 1985, 89, 93 et 2002 et le Celtic Manor en 2010). Pour rendre cette tournée britannique un peu plus attrayante face au mastodonte représenté par le PGA Tour, qui vampirise les meilleures dotations et les meilleurs joueurs mondiaux, l’European Tour a mis en place un mini Ordre du mérite. Les dix premiers à l’issue des six événements se partageront 250 000 Livres et en feront don à un organisme de bienfaisance de leur choix. Ce même top 10 bénéficiera aussi après cinq tournois joués d’un ticket pour l’US Open prévu du 17 au 20 septembre à Winged Foot (New York).

»LIRE AUSSI – Jon Rahm numéro un mondial à 25 ans

Premier de cordée, le British Masters (1,25 million d’euros de dotation), programmé au Close House Golf Club de Newcastle du mercredi 22 au samedi 25 juillet. Comme en 2017, et déjà à Newcastle, Lee Westwood, dix participations avec l’équipe européenne de Ryder Cup, est de nouveau l’ambassadeur du tournoi. L’Anglais, qui avait gagné en 2007 (c’était au Belfry), joue ici à domicile puisque depuis le déconfinement, il avoue arpenter entre trois à quatre fois par semaine ce par 71 de 6 284 mètres.   

« J’avais vraiment apprécié mon rôle il y a trois ans, souligne Lee Westwood sur le site officiel du Tour européen. J’ai beaucoup appris sur ce qui se passe dans l’organisation d’un tournoi de golf, donc c’était intéressant de voir les choses sous un angle différent. C’est un travail difficile et fatigant. C’était difficile de le faire cette semaine-là et de jouer au golf aussi. Mais ce sera différent cette année. Pas de foule, un peu moins de médias, ce qui me permettra de consacrer plus de temps à essayer de gagner le tournoi… »

Alors si le champ n’a rien à voir avec celui proposé la semaine passée à Dublin (Ohio) chez Jack Nicklaus pour le Memorial Tournament (17 des 20 premiers mondiaux présents), il a en tout cas le mérite d’exister. Ainsi, les trois derniers vainqueurs du British Masters sont au départ : le Suédois Marcus Kinhult (2019), l’Anglais Eddie Pepperell (2018) et l’Irlandais Paul Dunne (2017). On aura aussi le loisir de voir l’Espagnol Miguel Angel Jimenez, 56 ans, égaler le nombre de tournois joués sur le Tour européen par l’Ecossais Sam Torrance : 706 !

Stalter, au repos pour une semaine

L’Andalou, qui vit à l’année à Vienne (Autriche), avait pris part à l’Austrian Open il y a deux semaines. En tête après deux tours, il avait finalement terminé 8e, à cinq longueurs du vainqueur, l’Ecossais Marc Warren.

Onze Français sont également engagés. Si Joël Stalter, victorieux samedi à Ramsau du Euram Bank Open, est au repos, signalons le retour de garçons qui n’avaient plus évolué sur le Tour européen depuis plus de quatre mois : Alexander Levy, Romain Langasque, Matthieu Pavon, Julien Guerrier, Raphaël Jacquelin, Grégory Havret et Clément Sordet. 

British Masters (European Tour) – 1 250 000 euros de dotation 

Les joueurs à surveiller

Marcus Kinhult (Sue), Lee Westwood (Ang), Brandon Stone (AfS), Pablo Larrazabal (Esp), Mikko Korhonen (Fin), Justin Harding (AfS), Eddie Pepperell (Ang), Rasmus Hojgaard (Dan), Guido Migliozzi (Ita), Marc Warren (Eco), Jason Scrivener (Aus), Thomas Detry (Bel), Andy Sullivan (Ang), Andrew Johnston (Ang), Julian Suri (USA), Ross Fisher (Ang), David Drysdale (Eco), Callum Shinkwin (Ang), Paul Dunne (Irl), Conor Syme (Eco). 

Les Français engagés

Alexander Levy, Romain Langasque, Matthieu Pavon, Julien Guerrier, Raphaël Jacquelin, Robin Roussel, Antoine Rozner, Grégory Havret, Robin Sciot-Siegrist, Adrien Saddier, Clément Sordet. 

Pour suivre le British Masters (European Tour) à la télévision :

Mercredi 22 juillet, 1er tour : 13h00 (Golf +)

Jeudi 23 juillet, 2e tour : 13h00 (Golf +)

Vendredi 24 juillet, 3e tour : 14h30 (Golf +)

Samedi 25 juillet, 4e tour : 12h00 (Golf +)

Envoi
User Review
0 (0 votes)

Laissez un commentaire