Via    France Tv info

CORBEN A ANGOULEME, FRISSONS GARANTIS
CORBEN A ANGOULEME, FRISSONS GARANTIS (R. CORBEN, DELIRIUM / R. CORBEN, 9E ART + / B. DESPREES, 9E ART + / T. MATSUMOTO, 9E ART + / R. CORBEN, DELIRIUM)

Âgé de 78 ans, assez discret et toujours en marge, Corben a fait savoir qu’il ne quitterait pas le Kansas pour venir au festival international de la bande dessinée. En revanche, son œuvre y est présentée, écrasante à plus d’un titre.

Horreur, fantastique et héroic fantasy

Les histoires de Corben ont surtout marqué les années 1980 et 1990, quand elles paraissaient dans le magazine Métal Hurlant. On y croise des hommes bodybuildés et violents et des femmes nues aux formes exagérément plantureuses. En d’autres termes, une vision de la virilité que l’on peut trouver datée et une représentation de la femme aujourd’hui sujette à caution.

Les personnages sont tous hypertrophiés et hyper sexualisés. Les femmes ne sont pas des objets et les hommes des dominants. En mélangeant une dose de cynisme, d’humour, d’érotisme et violence, Corben fait éclater les codes de la bande dessinée de genre.

Laurent Lerner, l’éditeur français de Corben

Pour les dessinateurs, Corben reste un maître et une énigme. C’est sans doute, selon Laurent Lerner, pourquoi ils l’ont élu.

Il s’approprie en permanence de nouveaux outils : l’aérographe pour modeler les couleurs, l’ordinateur dès les années 1980, le dessin et la peinture. À chaque fois, le résultat est là.

Laurent Lerner, l’éditeur français de Corben

Pour découvrir le travail de Richard Corben, on conseillera quelques lectures : Les esprits des morts, d’après Edgar Alan Poe, Grave, le dernier ouvrage publié en France aux éditions Délirium et le catalogue de l’exposition Corben du festival.

Batman, vieux super héros

Angoulême et l’Amérique, c’est encore cette année les 80 ans de Batman, honoré par une exposition, et la présence de trois grands dessinateurs : Frank Miller, Paul Dini et Jock.

Le programme complet du 46e festival international de la bande dessinée

Et le Grand Prix sera…

Un Français, Emmanuel Guibert, un Américain, Chris Ware et une Japonaise, Rumiko Takahashi, restent en lice pour le Grand Prix 2019 de la Ville d’Angoulême. C’est le résultat du vote de l’ensemble des auteurs de BD qui publient sur le marché français. À l’issue du second tour de scrutin le nom du gagnant – ou de la gagnante – sera connu mercredi soir. L’annonce en sera faite lors de l’inauguration du festival à la médiathèque Alpha d’Angoulême.

INFO MANGA
INFO MANGA (FRANCEINFO)

La 46e édition du Festival international de la bande dessinée d’Angoulême accueille plusieurs auteurs de manga

Invité phare cette année, Taiyo Matsumoto, auteur de manga depuis 30 ans, connu notamment pour Amer béton, Ping-pong, Samouraï bambou ou Sunny. Présent au festival, il animera à une masterclass, le samedi 26 janvier au CGR.

Pour la première fois en France, une rétrospective est consacrée à Taiyo Matsumoto. Son thème : « dessiner l’enfance ». Près de 200 œuvres originales seront présentées à Angoulême en partenariat avec All Nippon Airways et les Éditions Kana. L’exposition se poursuivra jusqu’au 10 mars 2019.

L’un des plus grands auteurs de manga de science-fiction, Tsutomu Nihei, créateur des séries BLAME!, Knights of Sidonia et d’Aposimz, sera également présent à Angoulême. Une exposition revient sur son œuvre et il animera une masterclass le samedi 26 janvier.

Autres auteurs attendus, Kentarô Satô (Magical Girl), Paru Itagaki (Beastars), Shinichi Ishizuka (Blue Giant) les autrices Caly et Art-of-K.

Envoi
User Review
0 (0 votes)

Laissez un commentaire