Via    liberation

Le lycée Romain-Rolland d’Ivry-sur-Seine est connu pour la combativité de ses jeunes élèves, dont la presse se fait souvent l’écho : régulièrement confrontés à la violence policière suite aux plaintes déposées à plusieurs reprises contre certains d’entre eux par la proviseure de l’établissement (la première fois remontant à décembre 2018, pour un tag «Macron démission» à l’extérieur du lycée, six élèves ayant alors été placés en garde à vue pendant quarante-huit heures), ils ont mené au cours de ces derniers mois plusieurs blocus en soutien à des camarades arrêtés. Durant l’année 2017-2018, prolongée d’un épilogue tourné en décembre au moment du premier blocage, le cinéaste Jean-Gabriel Périot (Une jeunesse allemandeLumières d’été) a mené à Romain-Rolland, avec un groupe d’élèves de première, un atelier qui a donné lieu à un film, Nos défaites, qu’il signe et qui sort aujourd’hui en salles. Deux éléments s’y entrelacent : d’une part, le reenactment de scènes puisées au corpus des riches heures du cinéma révolutionnaire (documentaire, de fiction ou autres, de la Salamandre à A bientôt j’espère, la Sortie des usines Wonder ou la Chinoise) par des élèves devant et derrière la caméra ; d’autre part, des entretiens avec eux sur leur rapport à la politique, dont le montage par accumulation finit par témoigner d’une certaine cruauté, malgré la bonne volonté d’ados sommés de redéfinir un à un les mots-clés de la pensée politique occidentale. En ressort au moins le portrait en demi-teinte de cette jeunesse française actuelle, dont une étincelle peut faire éclater à tout moment la révolte.


Luc Chessel

Nos Défaites  de Jean-Gabriel Périot (1 h 27).

Envoi
User Review
0 (0 votes)

Laissez un commentaire