Via    ladepeche

l’essentiel
Après un long séjour de préparation à Tahiti, sur les terres de Vaimalama Chaves, Miss France en titre, Andréa Magalhaes est arrivée à Marseille pour la dernière ligne droite avant l’élection de Miss France, le 14 décembre. Miss Midi-Pyrénées ne cache pas sa joie de vivre une expérience « extraordinaire. »

Andréa vient de terminer une des premières répétitions du grand show qui se déroulera à Marseille dans une dizaine de jours. Miss Midi-Pyrénées entre, avec 29 autres prétendantes, dans le vif du sujet. Le sourire toujours accroché à ses lèvres. La jeune gersoise de 21 ans, élue à Mazamet le 13 septembre, s’apprêtait à vivre quelque chose de spécial, elle n’est pas déçue. « C’est extraordinaire, intense et super. » Depuis un peu moins de deux semaines, Andréa vit l’aventure Miss France, car c’en est bien une. Depuis un peu moins de deux semaines, elle n’a pas une minute à elle. « C’est de 8 heures du matin à tard le soir. » Elle en profite autant que possible. Même fatiguée.

« J’ai encore un peu de mal avec le décalage horaire avec Tahiti. Il faut bien récupérer, le sommeil est très important dans cette aventure. Ça ne m’empêche pas de tout donner la journée (rires). » Accompagnées de Vaimalama Chaves, Miss France en titre et tahitienne, les 30 miss régionales ont découvert ce coin de France pour leur voyage de préparation. Un long trajet en avion un peu spécial pour Andréa. « Je n’avais jamais pris l’avion avant. J’y allais sans a priori et ça c’est bien passé. J’étais à côté de Miss Poitou Charentes. Et comme elle veut devenir pilote d’hélicoptère, elle m’a tout expliqué ». Rassurée, Andréa a même dormi tout le vol du retour. Sur place, la jeune femme est allée d’émerveillement en émerveillement. « C’était chaleureux, généreux, coloré. On a eu droit à un accueil fabuleux. » Une dizaine de jours entre défilés, représentations, shootings photos et activités. Pas le temps de s’ennuyer. Les 30 prétendantes sont aussi surveillées de près.

3e au test de culture générale

Précautionneuse, Andréa n’a rien oublié dans ses valises, dont des pansements qui ont fait le bonheur de quelques-uns et de quelques-unes. Le test de culture générale est l’un des passages obligés. 3e, Andréa monte (déjà) sur le podium. « Je savais que je ne l’avais pas raté. Je suis très contente du résultat. » Malheureusement, seule la première est allée nager avec les dauphins. Après avoir « planté du corail », Andréa a ensuite participé à un mini Koh-Lanta. « Ça nous a permis de nous défouler, de sortir un peu de notre quotidien. »
À Marseille, elle et ses copines ont troqué les maillots de bain pour les pulls. Les dix prochains jours vont monter en puissance avec le fameux passage devant le jury et la présélection des 15 finalistes. Andréa l’abordera avec son naturel désarmant. Elle s’amuse, ça s’entend, ça se voit. Avec, évidemment, l’envie de permettre à Midi-Pyrénées de se frayer un chemin vers les finalistes et, pourquoi pas, succéder à Chloé Mortaud, élue Miss France 2009. D’ici au 14 décembre, les 30 Miss régionales vont avoir droit à une randonnée et assisteront à une rencontre de l’Olympique de Marseille au stade Vélodrome. « On va être bien occupées. »
Depuis Chloé Mortaud, une seule Miss Midi-Pyrénées a réussi à se glisser dans les finalistes, aucune dans les 5 dernières. Andréa aura le temps d’y penser. Pour l’instant, elle profite juste de son aventure extraordinaire.

Envoi
User Review
0 (0 votes)

Laissez un commentaire